Viol de masse contre trois jeunes filles en Egypte

Viol de masse contre trois jeunes filles en Egypte – Il existe un mot arabe pour cela, le “Taharrush”. Une meute d’hommes en rut agresse sexuellement des filles dans les rues.

Viols organisés

Taharrush réfère à des agressions sexuelles organisées par des meutes d’hommes encerclant une femme. D’autres pendant ce temps empêchent tout secours d’arriver. En plus de l’horreur de l’attaque, des hommes prétendent être là pour aider, ajoutant à la confusion.

Les femmes subissant ce genre d’attaques sont frappées, déshabillées, touchées et violées. Elles appellent ces attaques le “cercle de l’enfer”.

Les analystes disent que cela reflète la misogynie de l’islam qui punit les femmes sortant de leur maison. Ils veulent les dissuader de sortir de chez elle et voient le viol comme une honte pour la femme. Pas pour le violeur.

On se souvient aussi de ce viol collectif au Caire de la journaliste américaine Sara Logan. Elle explique dans cette vidéo comment cette horreur s’est produite en public.

Selon plusieurs sites regroupant les témoignages des femmes à travers leurs voyages, l’Egypte est en tête des agressions sexuelles. Sans surprise, elle est suivie du Maroc et de la Turquie.

Maintenant, faire un rapport entre l’islam et cette attitude barbare est un pas que nous ne franchirons pas. Bien que la géographie puisse aider à faire cette conclusion.

Published: August 29, 2018
FavoriteLoadingAdd to favorites. To view your favorites click here