Tsahal aide des milliers de syriens – La vidéo refusée par toutes les télévisions françaises

Tsahal aide des milliers de syriens – La vidéo refusée par toutes les télévisions françaises


Israël a traité lors de la dernière année des centaines de syriens et a envoyé des centaines de tonnes d’aide humanitaire dans un nouveau projet baptisé “Opération Bon Voisin”, a déclaré Tsahal mercredi.

Lancée en juin 2016, l’initiative a été lancée dans le but d’accroitre l’aide civile aux syriens tout en maintenant le principe de non-participation dans la guerre civile syrienne. Plus de 110 nouvelles opérations d’aide ont eu lieu depuis aout 2016 dans le cadre de cette initiative.

“Ce projet a un impact important pour la sécurité d’Israël,” a déclaré le General de Brigade Yaniv Ashur lors d’une séance d’information avec des journalistes près de la frontière, ajoutant que “nous avons appris des américains qui ont perdu la population irakienne. Nous avons réalisé que nous pourrions faire plus pour la population proche de notre frontière que ce que nous faisions à l’époque.”

Alors qu’Israël a été largement tenu éloigné des combats qui se déroulent de l’autre côté de sa frontière nord, Tsahal a commencé à travailler avec des organisations internationales et des donateurs pour transférer de l’aide à plus de 200 000 syriens vivant dans des villages proches de la frontière israélienne.

Selon Ashur, Tsahal est en contact avec les syriens afin de déterminer l’aide exacte nécessaire et quand ils en ont besoin.

“Nous avons plusieurs personnes de contact qui traitent d’un problème spécifique, qu’il s’agisse de ceux qui ont besoin de soins médicaux, d’eau, d’électricité, d’éducation ou de nourriture,” a-t-il déclaré.

Au cours de la dernière année, plus de 360 tonnes de nourriture et de farine, 456 000 litres d’essence, 100 tonnes de vêtements, dont 55 tonnes de vêtements chauds, 12 tonnes de chaussures ainsi que des générateurs et des caravanes mobiles à utiliser comme clinique ou salles de classe ont été donné aux civils syriens avec l’aide de Tsahal.

En outre, 12 000 paquets de formule pour bébés et 1 800 paquets de couches ont été envoyés à travers la frontière ainsi que 600 mètres de canalisations pour rétablir les infrastructures détruites, ce qui permet à 5 000 personnes d’avoir l’eau courante dans leurs villages.

Un des principaux aspects de l’opération reste le traitement des syriens blessés et malades.

Tsahal a commencé à soigner les syriens blessés et malades en 2013, et depuis plus de 3 000 syriens ont été soignés en Israël. Au cours de la dernière année plus de 1 000 enfants ont été soignés en Israël.

“Une fois par semaine, un convoi d’enfants malades entre en Israël,” a déclaré Ashur, ajoutant que l’armée “s’est rendue compte que nous devions également leur fournir des visites de suivi,” en particulier pour ceux qui ont des maladies chroniques.
Selon lui, plus de 600 enfants et leurs parents viennent en Israël chaque mois pour un traitement médical. Tous les enfants retournent en Syrie avec des sacs à dos pleins de vêtements tandis que leurs mères rentrent avec des sacs à dos remplis de médicaments dont leur enfant pourrait avoir besoin.

Alors que ceux qui arrivent à la frontière entre la Syrie et Israël sont à la fois des combattants et des civils, tous les blessés bénéficient d’un traitement de terrain d’urgence pour les stabiliser avant que l’armée israélienne ne les transfère dans les centres médicaux. Les soins médicaux sont fournis gratuitement et les patients sont traités sous anonymat sévère par peur qu’ils ne soient ciblés en Syrie si leur visite en Israël devenait publique.

Selon Ashur, 70% des blessés traités par Israël sont des hommes en âge de combattre, tandis que les 30% restant sont des femmes et des enfants. La plupart sont transportés en ambulance à l’hôpital de Galilée Occidentale de Nahariya (70%) ou au centre médical Ziv de Tsfat (20%), d’autres ne pouvant être soignés que dans des hôpitaux du centre du pays tels que le centre médical Sheba de Tel Aviv.

Tandis que l’hôpital de terrain établi sur la frontière en 2013 a été fermé, dans deux semaines un nouvel hôpital de terrain sera ouvert avec deux médecins pouvait traiter 30 patients par jour.

L’hôpital de terrain, qui est construit par Tsahal, sera géré par une organisation américaine et pourra accueillir entre 16 et 18 médecins, fournissant ainsi des soins à plus de 500 patients par jour. Bien qu’il ne soit pas en mesure de s’occuper de combattants blessés dans le conflit syrien ou de ceux qui pourraient avoir besoin d’une intervention chirurgicale, il fournira des soins similaires à ceux fournis dans une clinique médicale.

“Israël sauve des vies tous les jours et nous travaillons fort pour améliorer la situation humanitaire sur le terrain. Nous continuerons de le faire et de développer le projet au besoin,” a déclaré l’officier.

“Personne ne sait à quoi ressemblera l’avenir de la Syrie. Ce projet peut avoir un impact formidable sur l’avenir.”

Published: July 23, 2017
FavoriteLoadingAdd to favorites. To view your favorites click here