Gaza : les colonies de vacances comprennent une ballade à la plage

Gaza : les colonies de vacances comprennent une ballade à la plage – une sortie très attendue par ces petits anges.

Les enfants sont tous heureux de voir les vacances d’été arriver. Les miens aussi. Et ce gamin aussi. Mais lui, ses vacances, c’est l’éclate. Au sens premier du terme.

Comme beaucoup, cet enfant apprend la haine au berceau. Ensuite il apprendra à marcher. Et dès qu’il sera en âge de tenir un jouet en main, il recevra son premier lance-roquettes.

Golda Meir le disait déjà

Apprendre la haine et le terrorisme à un enfant a des conséquences. Surtout quand ils s’attaquent à Israël. L’espérance de vie de cet enfant est probablement également au nombre de ses dents. S’il lui en reste.

Comme le disait Golda Meir : “nous pouvons leur pardonner de tuer nos enfants, mais nous ne leur pardonnerons pas de nous forcer à tuer les leurs”.

Une phrase qui résumait déjà la situation de la haine islamique il y a 40 ans. Au nom d’Allah et d’un soi-disant prophète, tout est permis. Surtout la mort.

Que feriez-vous face à ce gosse vous visant, ou visant votre famille, avec un lance-roquette ? Lui donner un sac de bonbons ? Ou tout simplement lui tirer une balle dans la tête. Cette dernière phrase choquante représente la réalité du Moyen Orient.

Published: July 18, 2018
FavoriteLoadingAdd to favorites. To view your favorites click here