Egypte: «C’est un devoir national de violer une femme» qui porte un jean déchiré


Des déclarations hallucinantes. Lors d’un débat sur un projet de loi sur la prostitution, Nabih al-Wahsh, un avocat égyptien conservateur a déclaré, fin octobre sur la chaîne Al-Assema, que les femmes portant des vêtements tels que des jeans déchirés devaient être harcelées sexuellement ou violées.
Le juriste, jouissant d’une grande notoriété dans le pays, a commencé par demander si ses interlocuteurs sur le plateau étaient heureux lorsqu’ils voyaient une fille marcher dans la rue avec la moitié de son jean déchiré au niveau des fesses. Ce à quoi il a lui-même répondu : « Je dis que quand une fille marche comme ça, c’est un devoir patriotique de la harceler sexuellement et un devoir national de la violer. »

Published: December 5, 2017
FavoriteLoadingAdd to favorites. To view your favorites click here