A Ashkelon, c’est un été comme les autres, sous les bombes

A Ashkelon, c’est un été comme les autres, sous les bombes – Et nous parions que pas grand monde en a entendu parler.

Quand la presse française vous parle de bombardements israéliens à Gaza… N’imaginez pas qu’Israël fait ça comme ça, pour le sport. Parce qu’on s’ennuie ou qu’on veut “génocide” ces pauvres bougres de philistins.

D’ailleurs, on tue personne à Gaza. Sauf des terroristes. Et manifestement, on n’en tue pas assez !

Un ciel nuageux

Parce que le ciel d’Ashkelon est étrangement nuageux, comme vous pouvez le voir sur ces images.

Elles montrent des missiles “Dôme de Fer” partir intercepter des roquettes Grad tirées de Gaza. Et ces roquettes ne visent pas des bâtiments vides. Elles visent une ville israélienne, des 150 000 habitants. Une ville comme Grenoble, Toulon ou Dijon.

Et si Grenoble était bombardé tous les deux jours par la Belgique ? Honnêtement, il ferait quoi le gouvernement français ?

Le premier devoir d’un gouvernement est de protéger son peuple ! Israël joue au gardien de but, avec son Dôme de Fer, attendant la prochaine salve. Et croisant les doigts pour qu’il n’y ait pas de coup au but.

Published: July 23, 2018
FavoriteLoadingAdd to favorites. To view your favorites click here